Si un enfant se confie à vous, quoi faire?

 

L'abus sexuel d'enfant est un sujet très délicat. Sans vous présenter ici un guide complet des stratégies d'intervention ou d'actions, voici quelques pistes lorsqu'un enfant se confie à vous. Pour tout complément d'information ou pour en discuter avec un(e) thérapeute spécialisé(e) en abus sexuel, nous vous invitons à nous joindre.

 

Au Québec, quand un enfant dévoile un abus sexuel dont il aurait été victime, un signalement à la Direction de la protection de la jeunesse est nécessaire pour être en mesure de lui offrir un soutien complet, tout comme à son entourage. 

  • Pour signaler une situation, vous pouvez appeler l'urgence sociale des Centres jeunesse de l'Outaouais au 819 776-6060  (sans frais 1 800 567-6810)
Quoi exprimer à l'enfant​

 

  • "Je te crois"

  • "Je suis désolé que ça te soit arrivé"

  • "Je suis content(e) que tu m'en aies parlé"

  • "Ce n'est pas de ta faute"

  • Maintenir la routine

  • "Quelqu'un va t'aider"

  • Des phrases pour le rassurer

  • "Je t'aime..." De toutes les formulations possibles

  • Expliquer à l'enfant ce qui se passe et les décisions que vous prenez à son égard

  • Inviter l'enfant à vous parler de l'abus lorsqu'il en ressentira le besoin, sans le forcer

  • Favoriser la collaboration de l'enfant avec les autorités concernées

À éviter

 

  • Poser des questions qui suggèrent des réponses ou convoquer l'agresseur

  • Émettre des critiques à l'endroit de l'agresseur

  • "Pourquoi ne m'en as-tu pas parlé plus tôt?"

  • "As-tu essayé de te défendre? As tu dit non?"

  • "Je ne le dirai pas à personne"

  • Éviter les réactions explosives de peine ou de colère. En tant qu'adulte, prendre du recul et y revenir ensuite.

  • Demander à l'enfant de décider au sujet du processus judiciaire ou thérapeutique, des contacts avec l'agresseur, de votre relation avec celui-ci ou de sa sécurité

  • Ne pas discuter de la situation en présence de l'enfant

  • Harceler l'enfant de questions pour connaître tous les détails

  • Ne pas respecter ou contourner les règles des autorités concernées

Mesures préventives

 

  • Sachez où, avec qui et ce que fait votre enfant. Acceptez la responsabilité de sa sécurité.

  • Demandez à votre enfant ce qui se passe quand il est seul avec sa gardienne, ses amis...

  • Soyez attentifs à ce que fait votre enfant, prenez le temps qu'il faut pour écouter attentivement ce qu'il a à vous dire.

  • Encouragez votre enfant à vous parler de tous ses problèmes et à vous poser toutes ses questions; demandez-lui de ne rien garder secret.

  • Parlez régulièrement du problème de l'abus sexuel des enfants avec votre enfant.

  • Connaissez les adultes qui travaillent avec votre enfant autant à la garderie, à l'école que dans les loisirs.

  • Ne laissez pas votre enfant aller seul dans les toilettes publiques.

  • Vérifiez scrupuleusement les références de votre gardienne.

  • Si votre enfant revient seul à la maison après l'école ou la garderie, enseignez-lui à ne jamais laisser entrer de visiteurs et de ne pas laisser savoir qu'il est seul aux gens qui téléphonent ou qui se présentent à votre porte.

  • Expliquez à votre enfant la différence qu'il y a entre les bonnes et les mauvaises caresses et incitez-le à écouter ses sentiments.

  • Si qulequ'un, même une personne qu'il aime ou un membre de la famill, menace de toucher votre enfant ou le touche d'une manière qui ne lui paraît pas bonne, faites-lui comprendre qu'il doit venir vous le dire. Expliquz-lui que si un adulte veut qu'il y ait un secret entre eux, ce n'est pas bien et qu'il doit vous le dire.

  • Pour en savoir davantage, procurez-vous une bande vidéo sur la prévention des agressions sexuelles comme celle intitulée "Mon corps, c'est mon corps" que vous pouvez obtenir de l'Office national du film. Il pourrait être utile pour vous de visionner une des trois parties du vidéo puisqu'elle vous est tout spécialement adressée en tant que parent. Toutefois, il est à noter que ce film est destiné aux enfants âgés de 6 à 12 ans, il n'est donc pas recommandé de le visionner avec des enfants de moins de 6 ans.

© 2019, Ciasf, Gatineau, Québec